Premiers émois litéraires

Boris Vian : « L’écume de jours ».

Peu etre du fais qu’il avait une formation d’ingénieur.

J’oubliais… Bien avant ça :

les aventures de « oui oui », le journal d’Anne Franck et Les misérables de Victor Hugo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s